AKSYON GASMY – ASSOCIATION


Aksyon Gasmy est une merveilleuse expérience de l’église missionnaire.

Il s’agit d’une action profonde et exigeante pour la défense du droit à la vie des enfants handicapés qui se déroule dans l’extrême nord-ouest d’Haïti, la zone la plus déprimée de l’un des pays les plus pauvres du monde.

La population de l’extrême nord-ouest appartient à quatre (4) communes: Jean-Rabel, Môle- Saint-Nicolas, Bombardopolis, Baie-de-Henne, avec leurs paroisses respectives, en plus de celle de Mare-Rouge et des nouvelles paroisses de Pétit-Rivière et Déforge. Ce territoire compte environ 250 000 habitants et a une économie principalement agricole (maïs, haricots, bananes …) basée sur le dur travail manuel des agriculteurs qui n’utilisent que la machette comme outil et s’appuient sur les caprices de la nature pour semer et récolter . Dans cette zone rurale, où il n’y a pas de routes, l’eau potable est celle des sources plus ou moins proches du centre habité ou des eaux pluviales, le courant électrique est bon et très peu utilisable (petits panneaux solaires, générateurs électriques), seuls l’hôpital et les cliniques externes disséminées sur tout le territoire manquent de moyens et de personnel et ne gèrent que les cas les plus banals, même en envoyant le reste dans la capitale, l’enseignement scolaire est extrêmement limité, la vie est difficile comme dans nos campagnes du début du 19e siècle et la recherche de nourriture quotidienne est le défi permanent et la pensée fixe de la plupart des paysans.

Conditions de vie trop dures et manque de nourriture pour tous, croyances locales, pour lesquelles l’handicap a des causes surnaturelles, l’habitude de souffrir, des taux de natalité élevés et une mortalité infantile élevée et, de ce fait, la perte du sens de la valeur de la vie d’un enfant, signifie que l’enfant handicapé est le dernier dans la société et il est considéré comme « pas bon », un fardeau inutile, à rejeter.

Dans ce contexte, la communauté chrétienne de cette région promeut une action de sensibilisation et de promotion humaine à travers l’AG qui implique et demande la participation de tous (Réadaptation à Base Communautaire, RBC); pour cette raison AG agit fortement sur la société environnante, favorisant sa croissance en termes d’humanité, de solidarité et de partage.

Aksyon Gasmy est une action pour, et avec du peuple haïtien:

il s’appuie sur la générosité des personnes qui, gratuitement, garantissent le lien avec les familles dans les différents domaines avec des visites à domicile, des conseils et des rencontres mensuelles avec les familles; il est basé sur l’activité professionnelle des jeunes que nous formons en tant que physiothérapeutes, enseignants spécialisés et gestionnaires de diverses activités; il repose sur la collaboration des familles, qui sont aidées à reconnaître leur responsabilité et leur rôle dans la société; elle est basée sur la sensibilité des curés, des religieux et de tous les laïcs engagés qui perçoivent dans cette action un choix pastoral qui met le moins en premier lieu et qui doit conduire la communauté à reconnaître la valeur et la dignité des petits en personne.

Aksyon Gasmy, qui a commencé à exister et a pris de la force à Mare-Rouge en 2004, commence à s’étendre à partir de 2011 à Môle Saint-Nicolas, Baie-de-Henne, Jean-Rabel. Nous nous sentons en mission: le désir est de continuer à proposer cette expérience et de la partager avec toutes les personnes de bonne volonté pour pouvoir toucher et aider les enfants handicapés partout où cela est nécessaire en Haïti.

Choix d’actions:


Aksyon Gasmy commence son activité dans un quartier à l’invitation du curé qui ouvre les portes de ce type d’activité dans sa paroisse; il se voit confier le choix d’un premier groupe de laïcs qui souhaitent se rendre disponibles pour rendre visite aux familles, rencontrer les parents lors de réunions spéciales, recevoir une formation de plus en plus adaptée à leur tâche; les réunions ont lieu mensuellement dans chaque zone où il y a une présence suffisante d’enfants à suivre afin de mieux comprendre la situation des familles, suivre la situation des enfants, échanger des informations, créer de la solidarité et donner des formations. La communauté est progressivement initiée à l’accueil et à l’intégration des enfants dans les différentes activités au niveau paroissial (les fonctions, fêtes, concerts, groupes …) et sur le devoir de contribuer à garantir les droits des enfants en situation d’handicap à recevoir tout ce qui vient garanti à un enfant normal.

Pour cette raison, la première étape consiste généralement à rendre les enfants « visibles », à les inviter à participer à toutes les initiatives paroissiales en premier lieu: célébrations, fêtes, activités de groupe, concerts … en leur garantissant « la première place », allégorie pour nous sur place. qui occupent le moindre de la terre devant Dieu.

Dans le même temps, une tentative est faite pour activer un système de solidarité qui permet également l’intégration des enfants dans les écoles (lorsque cela est possible), en payant également les frais de scolarité et ce qui est nécessaire si la famille n’a pas les moyens. L’année dernière, une série de réunions de formation pour les enseignants des écoles paroissiales de la région a également commencé afin de leur donner des outils pédagogiques pour l’intégration de l’enfant handicapé dans une classe normale.

En matière de santé, une collaboration est recherchée avec le personnel des ambulatoires dans les différents domaines, pour présenter les responsables d’Aksyon Gasmy et garantir l’accès aux traitements et médicaments aux enfants qu’ils accompagnent, les familles paient selon leurs possibilités, AG prend en charge les autres frais. Une attention particulière, en raison de la gravité de la maladie et dans un grand effort de prévention, est garantie aux (nombreux) enfants et jeunes souffrant de crises d’épilepsie, qui sont assurés de la disponibilité continue et gratuite de la carbamazépine grâce à la supervision des infirmières. responsable des différents dispensaires. Lorsque la situation l’exige, AG prend en charge le transfert de l’enfant vers le centre de santé jugé le plus approprié, l’accompagnant souvent jusqu’à la capitale et couvrant tous les frais.

Selon la situation, nous essayons de subvenir aux besoins les plus urgents des familles et des enfants: la nourriture, la maison, les chaises spéciales, les berceaux …

Afin d’offrir à l’enfant des outils essentiels pour améliorer ses capacités et sa qualité de vie, nous essayons de mettre en place des pôles de physiothérapie et d’éducation spécialisée dans les différents domaines, souvent en organisant et en aidant la famille à se déplacer pour accéder aux séances ou aux leçons lorsque la situation l’exige. La formation des jeunes aux métiers du handicap est absolument nouvelle dans ce domaine et représente un défi exigeant pour nous; dans cette optique AG a créé un réseau de collaboration avec toutes les institutions les plus graves traitant des handicaps dans la capitale, en particulier avec le centre de réadaptation de Saint-Germaine et avec des formateurs italiens qui nous visitent régulièrement.